L'alpaga : un fil de luxe

Moins cher que le cachemire mais tout aussi doux, rivalisant de légèreté avec le mohair, l’alpaga est devenu un fil incontournable de nos tricots.

Les producteurs d'alpaga : les Camélidés sud-américains

Le fil à tricoter d'alpaga est issu de la toison d'animaux appartenant à la famille des Camélidés. Les lamas (terme générique qui regroupe quatre espèces) ont été domestiqués pour leur toison il y a plus de 4 000 ans. Ces camélidés sud-américains vivent principalement au Pérou et en Bolivie. Quelques élevages existent en France, qui produisent environ 850 kg/an, tandis que la production mondiale est estimée à plus de 5 000 t/an.

L'alpaga (à gauche) et le lama sont deux Camélidés aux longs poils.

Une fibre de luxe à tricoter

Parmi les lamas domestiqués, l’alpaga produit une fibre dont la finesse (15 à 25 microns) arrive juste derrière celle du cachemire. C’est ce qui explique l'extrême douceur de ce fil à tricoter. Plus l’animal vieillit, plus sa toison perd de sa finesse. C’est pourquoi, la toison des tout jeunes alpagas, appelés « baby alpaga », est de loin la plus douce. La laine baby alpaga est considérée à juste titre comme un fil haut de gamme.

Les qualités de la laine d’alpaga

Le fil d'alpaga concentre de nombreuses qualités qui en font d'excellents tricots. Outre sa finesse, l’alpaga est une fibre légère, résistante, élastique et chaude. Elle possède des propriétés isolantes reconnues grâce à ses qualités hygroscopiques (elle absorbe lentement l’humidité de l’air).
Contrairement à la laine de mouton, l’alpaga est dépourvu de lanoline (la graisse de la laine, également appelée « suint »). Ce qui en fait un produit hypoallergénique intéressant pour les peaux sensibles et celle des bébés.

Comment reconnaître l'alpaga haut de gamme ?

Le diamètre dune fibre est si fin qu'il est exprimé en micron. Cette mesure représente 0,001 mm. Plus la fibre est fine, plus elle est douce au toucher et produit un fil à tricoter particulièrement doux. Les grosseurs généralement admises pour l’alpaga sont : le baby alpaga (18 à 20 microns), le super fine (21 à 22 microns), l'alpaga adulte (22 à 25 microns).

Comment la laine d'alpaga est-elle produite ?

Tous les ans, les animaux sont tondus. Environ 2,5 kg sont récoltés par tête. Les poils sont ensuite classés, lavés pour être débarrassés de la poussière, puis peignés et enfin filés. Les écheveaux produits sont prêts à être teints.

Comment reconnaître un fil d’alpaga ?

Sans être un expert, il est difficile de reconnaître un véritable fil d’alpaga, d’autant que l’industrie produit de nombreux mélanges. Au toucher, vous pouvez apprécier sa finesse. Comparée au mérinos, l’alpaga est moins sec et beaucoup plus doux. De près, vous pourrez observer de longs poils très fins et légèrement ondulés.

L'alpaga, un fil à tricoter 100% naturel

Pour bénéficier de toutes les qualités de l’alpaga, mieux vaut choisir un fil en pur baby alpaga ou mélangé avec de la soie. Les mélanges de laine contenant moins de 20% d'alpaga offrent des qualités thermiques inférieures. Découvrez les laines d'alpaga de Tricotez-moi, des qualités haut de gamme 100% naturels.

Le Céleste est composé de 92% de Baby alpaga et 8% soie. Son caractère léger et moelleux est dû à sa fabrication : le fil est filé en bouclette, puis gratté. La soie sert ici de support (âme) lors de la filature.

Le Snow est composé de 68% de Baby alpaga, 8% de mérinos et 22% de soie. Ce fil légèrement poilu, doux, gonflant et moelleux est une tricotine. L’air emprisonné donne toute sa souplesse à la maille et en fait un tricot très isolant.

Le Luxor est composé de 22% alpaga surper fine, 14% mérinos et 64% coton. C’est un mélange naturel qui allie parfaitement les qualités de chacune des fibres qui le compose. Ce fil légèrement poilu est doux au toucher, mais plus sec que le Snow et le Céleste, chaud et isolant. Il est très agréable pour un vêtement de demi-saison.

Le Boa est composé de 42% soie, 38% alpaga, 20% mohair. La soie fournit à ce fil fourrure aux longs poils son bel aspect soyeux. Particulièrement chaud, il forme un tricot épais et dense une fois tricoté. Le Boa est destiné aux petites pièces, comme les snoods, ou à souligner une partie d’un vêtement.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus, le site de Christiane Giudicelli www.lama-alpaga.com fournit de précieuses informations sur ces camélidés, leur mode de vie, l'élevage et l’exploitation de leur toison.

Les articles suivants peuvent également vous intéresser...
Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter