Offrir une carte cadeau

  

Sériciculture

Se dit de l’élevage du ver à soie. Il a lieu dans des établissements appelés « magnaneries ». L’élevage du ver à soie était jadis très répandu en France. Vers la moitié du XIXe siècle, la production annuelle avoisinait les 26 000 tonnes de cocons. Mais dans les années 1860 plusieurs maladies, dont la pébrine, causèrent de sérieux dommages aux magnaneries. Louis Pasteur mit alors au point une méthode de sélection, dite de « grainage cellulaire », qui consistait à éliminer les pontes issues de couples porteurs du parasite. En 1986, la France comptait encore une soixantaine de magnaneries. L’utilisation du fénoxycarbe, un insecticide inhibiteur de croissance, serait responsable de leur arrêt. En ingérant des feuilles contaminées par ce produit volatile, les chenilles n’ont pu atteindre le stade mâture et l’hormone qui stimule la production de soie fut bloquée. Des facteurs économiques d’envergure ont mis fin à cette filière française, incapable de résister face à l’offre à bas prix chinoise.

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter