Offrir une carte cadeau

  

Snood tricot : quels sont les modèles faciles à tricoter ?

Cette grosse écharpe en forme de tube est devenue un tricot tendance pour cet hiver. Le snood n’a pas besoin d’être noué ; il s’enfile par la tête et s’adapte parfaitement au cou qu’il protège du froid. Son épaisseur est légendaire et n’a rien à envier aux collerettes d’Henri IV. Moelleux et chaud, le snood est le tricot débutant par excellence. Si vous voulez apprendre à tricoter, débutez par un tricot facile comme un snood.

SNOOD ANNABERG
Petites vagues fantaisie

Les torsades sont à la mode et conviennent parfaitement au snood.

Tricoter un Snood facilement : quel modèle choisir ?

Il existe de nombreux modèles de snood à tricoter, qui ont pour point commun une forme tubulaire, plus ou moins haute et large. Si vous aimez les grands cols amples et bâillants, choisissez une forme large en gardant à l’esprit que ce modèle sera plus un accessoire de mode qu’une protection contre le froid. Certains modèles se portent très lâches ou plus serrés en réalisant un second tour de tête.
Les snoods près du cou assurent une chaleur inégalée. Ils ont une largeur suffisante pour passer la tête et épouser la forme du cou. La hauteur du snood est calculée pour obtenir suffisamment de matière entre les épaules et les oreilles. Plus le snood est haut, plus le tricot ramassé dans cet espace est épais.
Outre la forme, le choix du motif peut être déterminant. Certains snoods sont tricotés avec des points fantaisie qui renforcent l’aspect bouffant de ce vêtement. Mais inutile de rechercher du détail dans ce genre de tricot avec des points trop sophistiqués.

Quelle laine pour tricoter un snood ?

La laine naturelle, douce et chaude, est idéale pour tricoter un snood. Ces deux qualités sont essentielles à retenir. En effet, le cou est une partie du corps particulièrement sensible, qui réagit plus facilement aux fils qui piquent ou provoquant des irritations cutanées. Aussi est-il conseillé de choisir une laine qui ne pique pas. Pour cela, optez pour le haut de gamme des fils composés de fibres longues et ultra-fines, comme le baby alpaga, le kid mohair et le mérinos superfine. En plus de leur incroyable douceur, ces qualités délivrent une chaleur très agréable tout en assurant une bonne respiration, évitant les phénomènes de transpiration.
La grosseur du fil est également un élément à ne pas négliger. Plus la laine est grosse, plus le snood aura de l’épaisseur. Mais attention, au-delà d’une certaine limite, un snood en grosse laine peut devenir inconfortable, entravant tout mouvement. Pour ce genre de vêtement, il faut bannir les laines à tricoter avec les bras ou les qualités de laine XXL nécessitant des aiguilles d’un calibre supérieur à 10.

La laine naturelle de qualité supérieure procure toute la douceur et la chaleur attendues pour un snood.

Pour assurer une parfaite tenue au snood, choisissez de préférence un fil bien tordu. En effet, si vous tricotez un snood avec de la laine mèche, attendez-vous à avoir un tricot qui s’allonge naturellement au fil du temps, se déformant par étirement des fibres. La laine mèche est aussi sujette à la formation de bouloches aux endroits en contact avec la peau. Ces phénomènes sont dus aux fibres trop lâches et non retenues par la torsion. Le fil se détend libérant aisément les fibres et le point tricoté ne peut pas contrarier cette tendance.

De même, les fils synthétiques, les laines mélangées ou de qualité inférieure, composées de fibres courtes, vont produire immanquablement des bouloches très disgracieuses aux endroits sollicités par des frottements.
Enfin, le snood prend le plus souvent une allure de gros col, qui tire son épaisseur et son moelleux de la grosseur du fil et du point choisi. Une laine de grosseur moyenne, tricotée avec des aiguilles n° 5 à 8 est idéale. Pour obtenir un col discret et léger, optez pour un fil plus fin, à tricoter avec des aiguilles n°3 à 4,5 et évitez les points fantaisie qui donnent du gonflant à la maille. Ce type de snood, qui n’a pas vocation à tenir chaud, remplace aisément un col et peut se porter comme accessoire de mode à l’intérieur comme à l’extérieur.

SNOOD AVERS
Une grosse laine toute douce, gonflante et chaude

Tricoté au point mousse, le snood Avers est le modèle pour apprendre à tricoter

Comment tricoter un snood facile ?

Le snood est un tricot facile, dont le patron est accessible à tout débutant en tricot et qui permet aussi d’apprendre à tricoter en réalisant un véritable vêtement dans sa totalité. 

D’une manière générale, un snood facile est un modèle à réaliser au point mousse. Il suffit de savoir monter des mailles, tricoter des mailles à l’endroit et savoir les rabattre pour être capable de réaliser son premier snood. Ces 3 techniques font partie du b.a.-ba du tricot. En vous lançant dans la confection d’un snood facile, vous pouvez apprendre à tricoter très rapidement. Il est toutefois conseillé de choisir un kit tricot débutant pour s’assurer de pouvoir se lancer dans un tel projet. L’avantage du kit est de contenir tout le nécessaire, comme les pelotes de laine, les aiguilles à tricoter et le patron de tricot avec toutes les explications pour le réussir.

Si vous possédez déjà les bases du tricot, vous pouvez choisir un modèle plus élaboré, et pourquoi pas avec un point fantaisie. Là encore, il existe de très nombreux kits qui peuvent satisfaire votre envie.

SNOOD ÉVOLÈNE
Élégance et confort

Le snood Evolène est un modèle de tricot facile, très rapide à réaliser

Comment personnaliser son snood ?

Vous pouvez également exercer votre créativité en élaborant vous-même votre propre patron et tricoter un snood sur-mesure. Pour cela, commencez par sélectionner le style (large ou resserré, fin ou épais), puis choisissez un fil (matière, couleur, grosseur). Faites quelques essais de points pour déterminer celui dont la maille convient au modèle que vous envisagez. Ensuite, étape indispensable, réalisez un échantillon avec la grosseur d’aiguilles que vous avez retenue, il vous donnera le nombre de mailles nécessaires à monter.
Le patron à tricoter du snood se résume à un tube dont la circonférence doit correspondre à la largeur de la tête. Mesurez votre tour de tête et montez le nombre de mailles correspondant à cette mesure. La hauteur du tube varie selon l’effet recherché. Si vous souhaitez un simple col, mesurez la distance entre la base de votre cou et votre menton. En revanche, si vous souhaitez tricoter un snood avec une certaine épaisseur, doublez cette mesure. Si vous utilisez de la très grosse laine, n’allez pas au-delà pour ne pas être gêné par un surplus de matière.
Enfin, soignez les bordures si vous tricotez avec des aiguilles droites. Vous devrez assembler les côtés de votre snood avec une couture invisible, de manière à ne pas avoir de ligne de séparation. Si vous tricotez avec des aiguilles circulaires, le problème ne se pose pas.
À la fin, rabattez vos mailles souplement pour ne pas resserrer la bordure. Vous pouvez utiliser la méthode anglaise, qui consiste à tricoter 2 mailles ensembles, puis la maille suivante avec la maille obtenue.

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter