Les augmentations intermédiaires

par
Aimer2

De belles finitions rehaussent la qualité d’un ouvrage tricoté. Des augmentations impeccables, sans bourrelet ni jour, participent à son aspect général. Elles sont indispensables à certaines pièces, comme les manches. Difficile de les contourner ! Alors comment les réaliser au mieux ?

À quel moment augmenter ?

Augmenter consiste à élargir le tricot en cours, pour cela, il suffit d'ajouter des mailles. Les augmentations peuvent être réparties sur un rang pour marquer une transition, ou en début de rang.

Par exemple, la manche est la pièce qui nécessite d'être augmenter depuis le poignet jusqu'à l'emmanchure.

Il est préférable de réaliser les augmentations après la première ou la deuxième maille en début de rang et avant la dernière ou deux mailles avant la fin de rang, afin de ne pas altérer la lisière.

L'augmentation classique

L'augmentation la plus répandue consiste à tricoter une maille à l’endroit et, avant de lâcher la boucle, de passer le fil au croisement des deux aiguilles et d’extraire une nouvelle boucle pour former une seconde maille. Ensuite, le fil est remis du côté du tricotage, derrière pour le jersey endroit, devant pour le jersey envers.

Cette méthode a l’avantage d’être très simple mais peut créer un petit bourrelet, qui pourrait être disgracieux avec certains fils.

L'augmentation intermédiaire

Une autre méthode consiste à intercaler l’augmentation entre deux mailles. On parle alors d'augmentation intermédiaire ou d'augmentation intercalaire.

Repérez le fil qui relie deux mailles.

Prélevez-le sur l’aiguille de gauche, d’avant en arrière. Il forme alors une boucle. Tricotez cette boucle comme s’il s’agissait d’une nouvelle maille.

Vous obtenez alors sur l’aiguille de droite une maille supplémentaire.

Vous pouvez poursuivre le rang et réaliser autant de mailles intermédiaires (ou intercalaires) que vous souhaitez.

Regardez la vidéo pour apprendre encore plus vite. Les plus avancés pourront tricoter la maille intermédiaire en torse (c'est-à-dire) en piquant l'aiguille droite à l'arrière de la maille. Cette méthode a l'avantage de ne pas créer de petit trou à l'endroit de l'augmentation.

Il existe une autre méthode, encore plus discrète, pour réaliser des augmentations intermédiaires. Au lieu de prélever le fil entre deux mailles, piquez l’aiguille de droite dans la maille du rang précédent et tricoter-la normalement, puis tricotez la maille du rang. Vous obtenez une maille supplémentaire sur l’aiguille de droite.

À votre tour maintenant !

Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter