Acheter de la laine pas chère, est-ce toujours économique ?

Tricoter des vêtements est un réel plaisir. D’abord parce qu’il constitue une activité anti-stress, source de détente et d’accomplissement de soi. Mais c’est aussi un moyen de faire des économies. Toutes les études s’accordent à dire que tricoter un vêtement revient moins cher que de l’acheter tout fait. Pour le passionné, il est parfois difficile de choisir entre acheter de la laine pas chère ou acheter des pelotes de laine haut de gamme. Si dans le premier cas, on a l’impression immédiate de faire des économies, il est intéressant de s’interroger pour savoir si les économies sont bien réelles.

Qu’est-ce qu’une laine pas chère ?

N’avez-vous jamais tapé sur votre moteur de recherche « achat laine » ou « acheter de la laine pas chère » et vu défiler une longue liste d’offres les plus concurrentielles les unes que les autres. Que recèlent ces annonces ? À première vue, elles paraissent intéressantes et leur description rapide indique certaines qualités qui ne permettent pas de départager les différentes offres.

Le mohair est une laine pas chère, il faut peu de pelotes pour tricoter un pull car le fil est léger et gonflant.

Comment est calculé le prix du fil ?

Acheter une pelote de laine revient à payer de la matière première, du transport, des services et des taxes. La matière première, c’est-à-dire la fibre achetée au producteur (l’éleveur pour la laine naturelle), est transformée en fil, puis teinte, conditionnée en pelote, et enfin commercialisée. Toutes ces opérations interviennent dans le prix du fil. La valeur de la matière première représente plus de la moitié du prix d’une pelote.
Le synthétique est une matière très peu chère, fabriquée à partir de la houille (acrylique) ou du pétrole (polyester et polyamides). Vous l’aurez compris, acheter la laine pas chère contient le plus souvent du synthétique. Ces fibres sont courtes et ont la fâcheuse tendance à boulocher à l’usage.
Du côté des fibres naturelles, issues de la toison animale, il existe une échelle de prix selon la qualité de la matière première. Les fils grossiers et courts sont peu chers, tandis que les fils les plus longs et les plus fins, coûtent plus cher.
Enfin, la qualité de la torsion et de la teinture est aussi importante. Imaginez une teinture qui dégorge au premier lavage ou un tricot qui s’allonge à mesure qu’on le porte.

La laine de luxe réunit de nombreuses qualités qui ne se retrouvent pas dans la laine pas chère.

Quelle qualité de laine choisir ?

Et si acheter de la laine devenait un acte éco-responsable ? Dans ce cas, mieux vaut limiter les matières premières issues de l’industrie pétrolière. Ces laines synthétiques concentrent de nombreux inconvénients : elles nécessitent beaucoup d’énergie et d’eau pour être produites, elles ne sont pas biodégradables et constituent une source de pollution à l’état de déchet. Les laines recyclées, fabriquées à partir de bouteilles en plastique, sont tout autant polluantes, voire plus, puisqu’elles dépensent une énergie supplémentaire pour être produites tout en donnant d’ultimes déchets non dégradables et très dommageables pour l’environnement. De ce point de vue, en achetant de la laine peu chère synthétique, les économies réalisées se limitent au prix du fil, le coût pour la planète étant en revanche très élevé.
De plus, en terme de durabilité, la laine synthétique ne remporte pas des records de longévité. À l’usage, elle forme facilement des bouloches qui rendent le tricot peu attrayant ou se déforme par lessivage des traitements de texturation.

TOP HAIR
Le haut de gamme du mohair

Pourquoi acheter de la laine de luxe ?

Dans l’idéal, une laine éco-responsable devrait être produite à partir de matières renouvelables (la toison animale ou des végétaux) et biodégradables, avec des traitements chimiques limités et offrir un tricot durable, exempt de bouloches ou de peluches, agréable au toucher (ne piquant pas) et ne se détendant pas. La laine haut de gamme 100% naturelle réunit toutes ces qualités.
Tricoter avec des laines de luxe est plus économique qu’acheter de la laine pas chère. En effet, la laine haut de gamme permet d’obtenir un tricot plus durable, de qualité, éco-responsable, et dont le prix serait inabordable si on voulait l’acheter tout fait.
Tandis que, à qualité égale, il est plus économique d’acheter un pull en synthétique produit en grande série que de le tricoter avec une laine pas chère.

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter