Comment tricoter un snood ?

par
Aimer2

Le snood se présente sous la forme d’un gros tour de cou plus ou moins volumineux. Contrairement à l’écharpe, il se passe par la tête et se positionne toujours fermé autour du cou. C’est un accessoire de mode, esthétique et tendance, qui se prête à de multiples créations originales, sans oublier ses qualités thermiques indéniables particulièrement appréciables lorsqu’il fait froid.

Quelle laine choisir pour tricoter un snood ?

Pour obtenir un volume suffisant et bien envelopper le cou, il est conseillé de choisir une laine à tricoter de grosseur moyenne à épaisse. Les laines fines (+ 150 m/50g) auront tendance à former, par leur faible épaisseur, un snood ramassé sur lui-même, ayant peu de tenue. Si vous souhaitez quand même tricoter une laine fine, doublez, voire triplez la hauteur de votre snood. Ainsi, les plis qu’il formera une fois en place compenseront largement le manque d’épaisseur du fil.

En revanche, si vous cherchez à tricoter un snood pour son côté esthétique, faisant office de petit col pour accessoiriser une tenue, la laine fine est toute indiquée. Ce genre de snood n’est pas fait pour tenir chaud et peut se porter en intérieur.
Avec de la grosse laine, vous êtes assuré d’obtenir un tricot suffisamment épais et un snood au volume adéquat. Mais là aussi, attention à la rigidité du tricot induite par l’épaisseur du fil. En effet, plus la laine à tricoter est épaisse, plus la maille est grosse et manque de souplesse. Il serait dommage d’obtenir un snood vous empêchant tout mouvement naturel, comme de baisser la tête !
La laine à tricoter idéale est sans conteste celle qui possède le plus de gonflant, comme la laine soufflée et la laine poilue. La première est, par sa fabrication, à la fois légère, gonflante et moelleuse, apportant un grand confort au tour de cou et la chaleur attendue. Elle a aussi la particularité de former une maille souple, assurant tout le confort attendu d’un snood.
La laine alpaga et le mohair sont des laines poilues qui possèdent un gonflant naturel. Même de faible épaisseur (jusqu’à 150 m/50 g), ces laines à tricoter confèrent grâce à leurs poils le volume nécessaire pour un snood.
Enfin, sachez que le coton à tricoter et les laines synthétiques peuvent apporter une touche de fantaisie, mais ne remplissent pas tout à fait leur fonction si vous recherchez à tricoter un snood chaud. Réservez ces fils à tricoter pour leur côté esthétique.

La laine Snow est un fil d'alpaga , mérinos et soie particulièrement gonflant, doux et moelleux

Quelle qualité de laine à tricoter ?

L’épaisseur et la composition sont deux composantes importantes pour bien choisir la laine à tricoter. Vient s’ajouter la qualité de la laine, c’est-à-dire la manière dont le fil est produit. Le cou est l’une des parties les plus sensibles du corps et c’est même la partie qui permet de tester la douceur de la laine. En effet, un fil qui pique, qui gratte et procure une sensation désagréable de picotement ne passe pas l’épreuve du cou. Aussi est-il indispensable de réserver à votre snood, la laine à tricoter la plus douce.
La douceur d’un fil s’apprécie en fonction de l’épaisseur de la fibre qui le compose. Plus la fibre est fine et plus la laine est douce et agréable au toucher. La finesse s’exprime en micron (1 millionième de mètre). Le cachemire, l’alpaga, le mohair font partie des fibres les plus fines. La laine mérinos, comme le Diam, peut atteindre une douceur proche du cachemire avec des fibres de 19,5 microns.
Outre le choix des fibres, la qualité d’une laine à tricoter s’exprime également à travers la manière dont elle a été filée. Lorsque la laine est faiblement tordue, les fibres sont trop lâches et peu retenues entre elles. Elles auront alors tendance à se détacher facilement. En tricotant une laine peu tordue, voire une laine mèche, votre snood aura certes du volume mais perdra peu à peu ses poils et formera à l’usage des bouloches plus ou moins grosses. Ces petits nœuds sont la résultante du frottement exercé sur le tricot à chaque mouvement : les fibres lâches s’entremêlent inexorablement, attirant à elles de nouvelles.
À l’opposé, les fils à tricoter dont la torsion est forte ne conviennent pas plus. Ils manquent de souplesse et sont secs au toucher, même s’ils sont produits à partir de fibres fines.

Comment créer un snood ?

Après avoir choisi la laine à tricoter qui convient, vous souhaitez créer votre propre snood ? Rien de plus facile !

Quelle taille pour un snood ?

La taille idéale pour un snood permettant de passer par la tête et d’envelopper le cou doit être un peu plus étroite que le périmètre crânien, afin d’obtenir un snood près du cou :  50 cm de largeur. Le passage de la tête est facilité par l’élasticité naturelle de la maille.
Mais, plus votre snood est haut, plus vous pouvez augmenter sa largeur, car les replis du snood compenseront aisément l’espace laissé avec le cou. Ainsi, vous pouvez augmenter la largeur jusqu’à 60 cm si la hauteur du snood atteint environ 50 cm, voire plus.
Attention toutefois de trouver le bon équilibre en fonction de l’épaisseur de la laine. En effet, il est fortement déconseillé de dépasser une hauteur de 30 cm de snood avec une laine à tricoter épaisse.

Quel point tricoter pour un snood ?

Le tricot offre une infinité de possibilités, entre le fil utilisé, la taille du snood et le point tricoté. En effet, le point est l’élément sur lequel les créateurs peuvent exercer leur talent. Et c’est bien la combinaison de ces trois éléments qui feront de votre snood une pièce originale et unique.
Alors quel point de tricot choisir ? Si vous débutez en tricot, le point mousse et le jersey sont deux alternatives qui offrent de nombreux avantages. Laissez le fil prendre le dessus ! même avec un point simple, une belle laine fera de votre création une réussite. De même, si vous utilisez une laine poilue, les points simples sont les mieux adaptés.
Avec une laine lisse, vous pouvez tricoter un point fantaisie, parmi les nombreux points de côtes, de torsade et en relief. Afin d’obtenir un snood bien chaud, évitez les points ajourés, même s’ils sont très beaux ! Les points plats et pleins correspondent parfaitement aux attentes d’un snood.
Avec une laine à tricoter épaisse, évitez de renforcer sa raideur en tricotant un point trop dense, comme les torsades. D’une manière générale, privilégiez les points qui favorisent le volume du tricot, comme les points à maille double.
Pour vous guider dans le choix du point, vous pouvez consulter notre lexique des points de tricot ou vous reporter sur notre livre : L’Essentiel des points de tricot.

Pourquoi choisir un snood en kit tricot ?

Le kit tricot est le bon moyen de se lancer dans le projet de tricoter un snood. Vous avez l’assurance d’avoir la création qui vous convient et tout le matériel à disposition. Le patron vous explique comment s’y prendre pour le réussir. Choisissez le modèle adapté à votre niveau en tricot et, si vous êtes débutant, sélectionnez un snood débutant ou facile parmi les nombreux kits tricots proposés.

Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Home

Paramètres

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter